Hard Rock : Entrez dans le temple du riff

Hard rock : Style le plus populaire du rock, la guitare y tient le rôle central, pour soutenir les hurlements de chanteurs braillards. Depuis plusieurs années, le hard rock est surtout décrit comme un grand bazar, ou l’on peut mettre tout et n’importe quoi, un peu comme dans une émission de TF1.

L’histoire qui va suivre retrace l’histoire de cette mythologie sauvage, en essayant de redonner un sens à cette étiquette dénaturée.

partie 1 : les prémices

Dans les contrées américaines , un camion coloré parcours les routes, tel une mission Jésuite venue évangéliser les peuples incrédules. Conduit par Neil Cassady , le personnage central du roman « Sur la route », le véhicule transporte Ken Kesey, qui vient d’écrire « Vol au dessus d’un nid de coucou », et met en pratique les enseignements d’Aldous Huxcley.

Résultat de recherche d'images pour "bus merry prankers"

La drogue est donc consommée comme un moyen « d’atteindre un nouveau niveau de conscience », comme le dit Huxcley dans le livre « The door of perception ». Résultat, les groupes folk américains commencent à jouer un rock planant, à citer des auteurs de science fiction, comme Lewis Carol, qui inspire le « White rabbit » du Jefferson Airplane.

Moins gentillet, les Hawkwind s’offrent les services de Michael Moorcock , qui leur écrit des prophéties dystopiques, rendues inquiétantes par leurs spaces rock hallucinants. Comme eux, quelques groupes underground tentent déjà de briser le mur du son, à l’image des pink fairies, dont les guitares furieuses annoncent les futurs assauts de motorhead. On pourrait encore citer « Vanilla fudge », et son orgue agressif, qui a sans doute donné des idées à Deep Purple , ou les Yesterday’s children, qui violent le « Evil woman » de Canned heat à grand coups de riffs cinglants.

Image associée

Le blues n’est pas en reste. Clapton à monté « Cream » et , après la violence psychée de « Disraely gear » , le power trio sort « Wheels of fire », qui contient une partie live annonçant les jams surpuissantes de Led Zeppelin.

Il sont rapidement rejoint par les Yardbirds , qui enregistrent « Roger the enginer » en 1966. Leur guitariste de l’époque fut un certain Jeff Beck, qui ce sert de cet album pour commencer à chercher à repousser les limites sonores du blues rock. Doté d’un jeu de guitare puissant et nerveux, Beck affirmera bientôt que Jimmy Page à largement reproduit son jeu pour produire le son de Led Zeppelin.

Résultat de recherche d'images pour "cream wheels of fire yardbirds roger the engineer"

Coté Américain le blues n’est pas en reste, et Steppenwolf publie « Born to be wild », un rock tonitruant, qui deviendra l’hymne des bickers. Mais évitons les raccourcit rapide, le titre n’a rien à voir avec le heavy metal. Lorsque son chanteur parle de heavy metal thunder , c’est parce qu’il sait que son morceau annonce un changement radical dans la façon dont les nouvelles générations perçoivent et jouent le rock.

Sans collé parfaitement au gimmicks des futurs Jimmy Page, Ritchie Blackmore , et autres Mick Box (Uria Heep), le titre annonce la violence des seventies naissantes.

Peu de temps auparavant, après avoir trouvé en Angleterre le succès que lui refusait son pays, Hendrix propulse « Purple Haze » au sommet des charts. Avec ce titre , et les prestations qui suivent sa sortie , Hendrix change le rôle de la guitare rock . Elle n’est plus seulement un instrument d’accompagnement, mais l’outil sacré d’un guitar hero vénéré par une armé de fans.

Image associée

Une nouvelle génération ne tardera pas à ce réapproprier ces enseignements pour écrire une odyssée pleine de solos grandiloquent. L’histoire du hard rock est sur le point de commencer…

à suivre….

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :