The Howl & The Hum / Murder

Sam Griffiths membre fondateur du groupe « The Howl & The Hum« , va vous surprendre par son nom de scène dans un premier temps, puis par ses expériences sonores parsemées de filtres, de synthés et guitares inversées, sur ses titres.

Le dernier en date « Murder« , s’écoute en deux parties.
L’une est douce, intime et discrète, puis la deuxième se veut plus brutale.
C’est d’ailleurs sous ce format que ce groupe se représente sur la plupart de ses morceaux.
Des morceaux qui offrent un côté dark, swing et soul, puis des rythmes effrénés, frissonnants, sous forme de court métrage en conclusion.

Je pense notamment, dans le genre indie-rock, à tendance bizarre et hyper addictive dans le changement de style, de variation de tempo, au groupe Alt-J que j’admire.
Cette petite électro fort agréable qui fera bouger vos petits doigts de pieds, et dodeliner de la tête se nomme « Portrait I »

Un côté habité, hanté même se ressent sur le morceau « To Love Somebody » qui se serait échappé d’un album de Lana Del Rey ou du groupe The XX.

La folie est toujours à la limite d’éclater sur les morceaux.
Elle est tout de même présente, instable, et à deux doigts de vous péter à la gueule.
Cette ligne entre le génie et la folie se franchie sur tous ces titres et cela ne m’était pas arrivé depuis longtemps.
Alors allez y lâchez vous…

Bonne écoute !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :