L.E.J. / Poupées Russes

Chaque mois retrouvez notre sélection d’albums coups de cœur à écouter :

LEJ
POUPÉES RUSSES

sortie le 8 Juin 2018


*Poupées Russes
*La nuitTITRES CONSEILLES
*Le verbe
*La marée
*Le buzz
*Dis Siri
*Miss Monde

Il y a 3 ans, 3 petites meufs venaient bouger les radios avec leur mash-up fait de tubes estivaux de l’année 2015. Le phénomène LEJ était né.
J’avais pu, quelques mois après, les interviewer sur leur succès immédiat, lancé entre autres par un concours de reprises (qu’elles ont remporté) pour le groupe Tryo.

C’est ce mois-ci, après un premier album de reprises en 2015 (dont une compo « La dalle ») qu’elles sortent leur premier album de compositions originales signées LEJ.

« Poupées russes » se dévoile et va de surprises en surprises, on les sait mariées au style hip-hop, avec une touche d’électro, mais aussi de mèche avec le style classique grâce au violoncelle et à ces trois voix qui se mélangent en chœurs.
Influences urbaines, paroles franches et constat de notre réalité, de leur réalités et de leur groupe, leur montée dans les charts, leurs vies tout simplement dans ce  12 titres.

Conscientes de leur succès, les LEJ se livrent dans des morceaux personnels, comme « Poupées Russes » ou encore « Le buzz ». Le phrasé est souvent hip-hop, le rythme dansant, l’album se marque par cette batterie électronique au rythme lourd, ce violoncelle qui ambiance et qui apporte cette mélodie entêtante, puis ces voix qui se mélangent, ces chœurs qui font la force et le charme du trio.

Pour les textes, les deux filles à l’opposé du violoncelle, se lancent la balle et ont le sens du verbe. Regard espiègle, phrasé intense, elles jonglent entre les figures de style, les métaphores et les mots forts entre Juliette qui fait l’arbitre dans ce match gagnant. Toujours au centre du trio, on se laisse bercer par son instrument qui amorce les titres, notamment sur le troublant « La marée » qui joue la comparaison de la navigation et du lendemain des attentats à Paris.
L’instrument placé au centre de ce morceau le rend fort par les mots, apaisant et lourd de sens par le calme et les voix planantes de Lucie et Élisa.

Poétique et authentique, vrai et naturel, à l’image de ce qu’elles renvoient sur scène, ou en interview, les LEJ visent juste avec cet album qui prend conscience et défend la cause féminine (« L’époux d’un soir », « Dis Siri », « Miss Monde », « Saine sainte n’y touche »).
Qui prend le risque du jeu dangereux du « Tu préfères ? » sur le titre « Acrobates ».
A fond dans leur époque, sur la génération internet, et avec ses mentalités étriquées et ses donneurs de leçons pseudo-juge sur les réseaux, elles s’en donnent à cœur joie !
Elles se soucient également de leur succès, de l’effet boule de neige, de l’effet papillon, et de celui qui amène la gloire, mais qui peut redescendre aussi vite qu’il est monté.
Elles font parler, et prouvent qu’elles ne sont pas qu’un simple « buzz médiatique »

Certes médiatisées à la bonne heure sur les bonnes chaines et direct live Facebook, les L.E.J. signent là un bien bel ouvrage, personnel et réel.
Il est vrai qu’au départ j’étais un peu réticent, mais à force de soulever ces figurines en bois je me suis laisser prendre au jeu. Je dois avouer qu’il se libère bien des choses en découvrant chaque morceau, plus petits ou plus grands que les autres.
Chaque poupée est unique, ces trois cavalières qui signent de trois lettres, leur nom comme fardeau, en quête de perdurer et de faire vivre leur nouveau né !

Bonne écoute !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :